«Lequel des deux j’aime vraiment? Je ne me pose plus la question»

«Lequel des deux j’aime vraiment? Je ne me pose plus la question»

Cette semaine, Lucile conseille Amelie, qui aime deux hommes et souhaite concilier ces deux amours paralleles.

Temps de lecture: 6 min

«C’est complique» reste une sorte de courrier du c?ur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexite– et ou une chroniqueuse vous repond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni medecin, ni gourou. Elle avait seulement envie de amener vos problemes.

Si vous voulez lui envoyer les histoires, vous pourrez ecrire a votre adresse: [email protected]

J’suis mariee depuis limite dix ans a un homme adorable, gentil, doux, attentionne, fidele, patient, intelligent, beau, pere implique. bref, le mari parfait. Je sais que, lorsque je l’ai rencontre, j’ai d’emblee reconnu en lui le mari et le futur pere de mes enfants. Un declic. Je sortais tout juste de quelques annees d’anorexie, de solitude extreme. J’avais 25 ans et il a ete notre premier homme, j’ai ete sa premiere cherie. Je n’etais gui?re amoureuse de lui au sens passionnel. J’avais a votre epoque peur des hommes, de l’abandon, de l’acte sexuel. Il etait vierge et timide lui aussi, cela m’a rassuree.

J’ai decide de me marier avec lui, nous avons eu trois bambins et, malgre de la peine liees a mon histoire personnelle et familiale compliquee, il m’a forcement soutenue, encouragee et aidee. Je n’ai absolument pas grand chose a lui reprocher et, aujourd’hui i  nouveau, je le sens amoureux de moi.

Mais voila. Mes ri?ves sexuelle fut inexistante pendant de grandes periodes et, apres la naissance de mon troisieme enfant, j’ai fait une depression, qui m’a conduite a entamer, enfin, une psychotherapie. Celle-ci m’a aidee et m’a ouvert le regard sur beaucoup de trucs. J’ai enfin compris que j’avais ete detruite psychologiquement via ma famille, que l’anorexie avait ete un refuge contre le comportement incestueux de mon pere. J’ai pris une enorme claque, mon mari m’a encore soutenue et j’ai repris pied peu a minimum.

Je visite seulement depuis des mois qui j’habite, a 37 ans, ainsi, ce declic m’a donne besoin d’ecrire. J’ai donc entrepris d’ecrire le histoire. Tout semblait aller de plus en plus, y compris sexuellement avec mon mari. Et patatras. Un vendredi apres-midi, je croise le regard de B. au couloir des bureaux ou je travaille et, sans bien savoir pourquoi, j’ai cherche dans Google a savoir qui il est. Je ne connaissais nullement son nom ni l’emplacement de le travail. J’ai donc commande au hasard un des noms que j’ai vus sur l’une des portes de votre couloir. Et la, stupefaction, la photo qui s’affiche a l’ecran est bien celle de votre homme que j’ai croise. Puis, deuxieme choc, la photo reste celle d’un article de journal ou Il semble question du roman qu’il vient de publier. A cet instant, je recois une decharge d’adrenaline de plein fouet. Sans vouloir admettre qu’il s’agit d’un coup de foudre, J’me dis que c’est a cause du fera qu’il est auteur et que, depuis plusieurs mois, je essaie d’ecrire moi aussi.

Et la bien s’enchaine. Moi qui suis d’une timidite maladive, je le contacte pour choisir le livre. Il le dedicace, je commence a le lire et, la, deuxieme coup de foudre. Je lui envoie un retour dans chacune de faire mes lectures, il les apprecie, me trouve intrigante, captivante et nous nous retrouvons regulii?rement dans le bureau. Puis vient une invitation au restaurant. Je lui explique ma situation familiale et que mes intentions paraissent purement amicales. Tout est pertinent entre nous, pas de jeu site de rencontres musicales de seduction, comme si nous voulions nous abriter l’un l’autre. Mais, au bout de plusieurs mois, il m’avoue ses sentiments et je ne cherche plus a cacher des miens. Cela a renonce depuis plusieurs annees a l’amour et enchaine des plans sexe avec des inconnues ou des sex-friends comme il evoque.

Il m’explique que je suis la premiere femme dont Cela reste vraiment amoureux. Cela ne cherche nullement a avoir de relations sexuelles avec moi, il souhaite juste mon bonheur et m’aimer.

Nous sommes a l’oppose l’un l’autre sur de multiples plans mais notre facon d’agir reflete les memes difficultes et angoisses: nous sommes sur la aussi longueur d’onde

Pourtant, un apres-midi, tout a failli basculer. Il m’a invitee chez lui et nous avons eu beaucoup de mal a resister l’un a l’autre. Sans me donner totalement a lui, nous avons eu des echanges sexuels. J’y ai pris bonheur comme jamais. Il suffit que je touche mon tour de B. pour etre beaucoup, delicieusement bien, douloureusement bien. Et lui m’a avoue qu’il en etait de meme, malgre toutes ses aventures: un simple baiser de ma part dans le cou suffit a le Realiser chavirer.

Mais bien nous oppose: il ne veut gui?re d’enfants, j’en ai des, il marche des heures en concerts et en soirees, j’ai une vie beaucoup rangee, il a limite fera le tour de l’univers et mon mari et moi ne voyageons gui?re, il enchaine nos plans cul et je ne connais que Mathieu. Mais il ecrit et il m’aide a developper ma creativite. Nous sommes a l’oppose l’un l’autre via maints plans mais notre facon d’agir reflete analogues difficultes et angoisses. Nous sommes constamment via la meme longueur d’onde, entierement sinceres l’un Afin de l’autre et, grace a lui, Je visite encore un peu plus qui je suis. Je m’epanouis et ceci rejaillit sur mes relations avec Mathieu, les bambins, faire mes collegues. Lui qui dit s’ennuyer avec la plupart des gens ne s’ennuie jamais avec moi et nos discussions paraissent passionnantes.

Mon mari sent que j’aime cet homme. Je lui ai promis de ne jamais le tromper physiquement, mais votre que je ressens pour B. n’est gui?re controlable. Je profite de cette remise en question pour faire le point avec mon mari, pour me reinvestir dans ma relation avec lui, y compris sexuellement. J’ai renonce a avoir des relations sexuelles avec B. et votre decision m’est complexe car je sais que je ne connaitrai jamais cette extase que j’eprouve a son contact. Neanmoins, voila, je sais que je ne dois gui?re franchir votre limite, par respect Afin de Mathieu et pour moi-meme. Mais ne plus voir B., j’en suis incapable. Ca nous ferait souffrir la totalite des 2.

Je dirais que ces deux amours paralleles se nourrissent l’un l’autre, a moi de savoir les concilier pour qu’ils ne s’autodetruisent jamais.

Naturellement, Il existe sa culpabilite. Mes insomnies. Le manque. La jalousie aussi, alors que je ne suis pas jalouse Afin de Mathieu. Et cette peur perpetuelle de perdre ces deux hommes. Mais je n’ai gui?re d’autre parti pris.

Lequel des deux j’aime vraiment? Je ne me pose plus la question. Une vie commune avec B. pourrait i?tre trop compliquee. Mais je sais aussi que ce que j’eprouve Afin de lui est trop tri?s pour y renoncer.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *